Louis-Philippe Thibault est né en 1982, à Montréal, dans une famille de trois garçons, dont il est le benjamin. Il habite présentement à Laval, dans la grande région de Montréal.

Tout au long de son enfance, les parents de Louis-Philippe insistent sur l’importance de la persévérance, une valeur qui servira au benjamin dès l’âge de douze ans alors qu’il est victime d’intimidation peu après son entrée au secondaire. Ce n’est que cinq ans plus tard, à dix-sept ans, qu’il se défait de son sentiment d’aliénation en découvrant qu’une seule personne peut avoir un impact définitif sur la vie d’un autre individu.

De 2002 à 2007, Louis-Philippe étudie les relations internationales, les communications et la traduction à l’Université de Sherbrooke. En 2005, il rencontre à New York la future femme de sa vie, Maude, et la fiance peu après à sa graduation.

L’année suivante, L-P déménage à Toronto pour débuter sa carrière dans le milieu de la mode. Six mois plus tard, au lendemain de son vingt-sixième anniversaire, il est envoyé d’urgence à l’hôpital où il est diagnostiqué du Cancer des Testicules. Quelques semaines plus tard, il débute ses traitements agressifs de chimio thérapie. Vendredi le 13 mars 2009, il est prononcé guéri, et, quelques mois plus tard, le 12 septembre 2009, il épouse finalement Maude.

L-P initie sa carrière de conférencier vers la fin 2009 alors qu’il est invité à parler de sa lutte contre le cancer. Son discours est reçu avec acclamation alors qu’il choisit de se concentrer sur l’optimisme employé pour vaincre la maladie, un thème qui reviendra dans toutes ses allocutions suivantes.

En 2012, il lance sa deuxième conference, adapté spécifiquement pour les adolescents, qui traite de son expérience avec l’intimidation.

L’art oratoire est maintenant la deuxième carrière et passion de Phil. Il arrive même au jeune conférencier de se diriger vers les bars d’humour pour y raconter ce que signifie n’avoir qu’un seul testicule! « Je fais ça pour faire rire et donner de l’espoir », explique-t-il lorsqu’on lui demande pourquoi il est aussi honnête, « le sourire…c’est la meilleur arme pour affronter un obstacle comme le cancer. »

Phil-osophie

La philosophie de Louis-Philippe est simple: prendre chaque jour en riant (thème central de sa conférence sur le cancer), et faire confiance à la vie (ce qu’il promeut dans sa conférence sur l’intimidation). Inspiré par Lance Armstrong, Phil s’engage à redonner espoir à tout ceux qui en ont besoin, peu importe la raison (malade, intimidé, besoin de rire un peu, etc.). Ce jeune homme n’a jamais arrêté de rire, même lorsque sa maladie se faisait des plus demandantes, et il s’engage désormais à communiquer sa façon simple et positive de voir la vie à quiconque est prêt à l’écouter : c’est le pèlerin de l’optimisme!

Comments